Webmaster freelance » Webmaster Seo » 5 conseils Seo pour rédiger un article bien optimisé

5 conseils Seo pour rédiger un article bien optimisé

    rédiger pour le seo
    Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

    Rédiger un article parfaitement optimisé pour le Seo est aujourd’hui indispensable pour se classer sur la première page de Google et/ou obtenir des backlinks.

    Mais comment créer du contenu optimisé Seo pour un article de blog ?

    Voici une liste d’astuces testées et approuvées par la communauté des rédacteurs Seo pour obtenir de bons résultats. Grâce à mes 5 conseils Seo, vous pouvez dès à présent rédiger du contenu qualitatif pour votre site web.

    Vous êtes prêt ?

    Alors c’est parti !

     

    Soignez votre introduction, le premier paragraphe et la conclusion

    Votre introduction doit inciter le lecteur à lire l’intégralité de votre article. Le premier paragraphe est très représentatif de l’article, il doit donc être le plus clair possible pour ne pas décourager le lecteur.

    Comme n’importe quel article de journal, vous devez être capable de définir la problématique traitée dans le reste de l’article. Le lecteur doit savoir tout de suite s’il peut trouver dans la suite de l’article toute l’information qu’il est venu chercher après  avoir lu l’introduction et le 1er paragraphe.

    Le mot-clé principal doit être présent dès le premier paragraphe ainsi que dans votre conclusion. On recommande de placer le mot-clé exact ainsi que les principaux mots-clé secondaires.

    Améliorez vos textes

    Votre contenu doit être pertinent et riche en information.

    N’hésitez pas à expliciter vos arguments, car de nombreuses études montrent qu’un contenu étayé a plus de poids pour Google. Votre texte doit être capable de reformuler une idée de différentes manières afin de faciliter la compréhension du visiteur, mais  aussi de votre moteur de recherche favori.

    Améliorer les textes consiste le plus souvent en Seo à disposer d’un contenu sémantiquement thématisé.

    Votre vocabulaire doit s’inspirer de la thématique du sujet traité en utilisant les mots clés de votre métier, en balayant tout le champ lexical de votre secteur d’activité. Chaque page doit être enrichi d’une dizaine de mots thématiques au minimum.

    Certains outils comme 1.fr vous fournisse une liste de 20 ou 30 mots supplémentaires pour thématiser vos textes en plus d’afficher votre score d’optimisation. C’est indispensable pour inciter Google à bien identifier votre secteur d’activité.

    Un audit sémantique peut vous permettre de répondre à des requêtes de longue traîne en vous suggérant des mots synonymes ou connexes pour optimiser vos pages en répondant aux critères de Google.

    La substitution lexicale est destinée à améliorer la qualité de vos textes. C’est une technique Seo pour optimiser le vocabulaire de vos paragraphes et titres. 

    En termes de référencement, lorsqu’un couple de mots apparaissant dans un même contexte, on parle de cooccurrences. Par exemple, pour le mot clé voiture, on s’attend à trouver les combinaisons suivantes : voiture hybride, véhicule électrique, moteur diesel ou à propulsion à hydrogène.

    On parle alors de cooccurrence car Google est capable de prédire quels seront les termes connexes au mot clé principal dans un article traitant d’un sujet donné.  C’est le plus souvent des mots de la même famille, des synonymes, des mots connexes, des variantes ou des mots souvent associés ensemble.

    Un outil pour calculer le degré de proximité de deux termes est disponible sur Webrankinfo.

    La détection des cooccurrences est importante en référencement, car les moteurs de recherche sont capables de prédire ce que certains mots induisent comme suite dans la plupart des cas, et ce, de manière statistique.

    Faites des textes suffisamment longs

    On vous le dit sans cesse, le contenu est roi pour espérer se classer dans les premières places. Une grande partie de l’optimisation consiste donc à produire le meilleur contenu possible pour votre site.

    Grâce à certaines métrics comme le taux de rebond ou le temps de lecture sur le page, Google sait reconnaître la qualité de la rédaction. Il sait donc si votre texte répond aux questions que se posent les internautes.

    Si votre article est plus profond, plus complet, plus intéressant, plus pertinent, vous obtiendrez des résultats satisfaisants. Si au contraire, vous faites fuir les visiteurs, alors vos positions dégringolent.

    Un texte doit donc être didactique pour répondre au mieux au besoin d’information du public.

    C’est pourquoi en dessous de 300 mots, c’est inutile. Il est illusoire de prétendre se positionner sur la première page de Google.

    Vos textes doivent faire au moins 500 mots. En dessous, votre contenu ne sera pas visible sur Google ou bien en deuxième ou troisième page, voire au-delà surtout si la concurrence est élevée. Certaines niches supportent néanmoins des publications courtes et efficaces.

    700 à 800, c’est mieux, vous commencez à approfondir votre article et à élargir votre champ sémantique.

    1500 mots, c’est top, vous apparaissez comme l’expert de votre domaine. Si l’article fait au moins 7 minutes de lecture, c’est pas trop pour le format web.

    Au-delà, cela peut être utile sur des sujets où l’expertise et la concurrence sont élevées. Un public intéressé lira sans problème un article de 3000 mots.

    Évitez la sur-optimisation de mots-clés

    Une répétition de 1% à 3% sur certains synonymes est non seulement tolérée, mais recommandée pour un meilleur positionnement sur le sujet de votre article. 

    Un outil de contrôle gratuit vous permet de vérifier votre densité de mots-clé. En règle générale il faut éviter de dépasser 3 % sous peine de pénalité Google. Mais en fonction de la concurrence ce ratio peut varier.

    Nous ne soulignerons jamais assez l’intérêt de l’outil sémantique Your Text Guru qui étudie le nombre d’occurrences optimal des meilleurs mots-clés pour une page donnée en donnant un score qui mesure le risque encouru.

    Évitez le Copié-coller

    On appelle contenu dupliqué ou contenu détourné un texte identique ou partiellement similaire. La définition de Google est la suivante : le Duplicate Content “désigne généralement des blocs substantiels de contenus, à l’intérieur d’un domaine ou dans des domaines différents, qui sont soit complètement identiques, soit très largement similaires.”

    Même si le texte se trouve sur à une autre page de votre site ou sur un autre site web. Google est capable de détecter un contenu identique.

    Le contenu dupliqué ou Duplicate Content est une pratique très dangereuse. C’est considéré comme du plagiat et donc pénalisé. Google pénalise cette pratique depuis l’algorithme Panda (2011). C’est probablement la pire technique pour espérer se classer en bonne position. Vous risquez même de voir votre page désindexée.

    Votre texte doit donc avoir un caractère unique et apporter de la valeur ajoutée. Ainsi, 2 pages traitant d’un même sujet dans votre site internet peut dégrader votre référencement. Mieux vaut à ce moment là les regrouper.

    Pour vérifier si votre site a été copié ou si une erreur technique sur votre site vous pénalise, utilisez :

    https://www.siteliner.com

    ou

    https://www.copyscape.com

    Alors ? Prêt pour rédiger votre article Seo ?

    Produire du contenu qualitatif est le nerf de la guerre. Grâce à ces conseils Seo vous allez forcément intéresser vos lecteurs et séduire par la même occasion les moteurs de recherche. Alors, mettez en pratique ces conseils d’expert Seo pour rédiger un article optimisé pour Google !


    Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    BESOIN DE CONSEILS ?

    Si vous voulez discuter de votre projet web, n’hésitez pas à en parler avec Webmaster freelance!

    06 63 27 17 00